Exposé complet sur les progrès scientifiques et techniques du 19ème siècle

NB: Les documents mis à disposition sur ce site sont des documents à exploiter, autrement dit des compléments pour parfaire votre travail. Ils ne sont pas faits pour être présentés à l’état.

PLAN

INTRODUCTION

I-CAUSES DU PROGRES SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

II- LES DÉCOUVERTES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES

1-LES DÉCOUVERTES SCIENTIFIQUES

a) DANS LE DOMAINE PHYSIQUE ET CHIMIQUE

b) DANS LE DOMAINE DE LA MÉDECINE

c) DANS LE DOMAINE DES MATHÉMATIQUES

d) DANS LE DOMAINE DES SCIENCES HUMAINES

2-LES PROGRÈS TECHNIQUES

  1. DE NOUVELLES SOURCES D’ÉNERGIE : FACTEURS DE PROGRÈS

b) LES PROGRÈS INDUSTRIELS PERCEPTIBLES

c) LES MOYENS DE TRANSPORT EN PLEIN ESSOR

d) DES MOYENS DE COMMUNICATIONS PLUS PERFORMANTS

III- LES CONSÉQUENCES SOCIO-ÉCONOMIQUES DES PST

1-LES CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES

a)LA RÉVOLUTION AGRICOLE FONDÉE SUR LA MÉCANISATION

b) LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE FONDÉE SUR LE DÉVELOPPEMENT DU MACHINISME

 c) LA RÉVOLUTION DES TRANSPORTS

d) LE CAPITALISME

2-LES CONSÉQUENCES SOCIALES

  1. L’EXPLOSION DÉMOGRAPHIQUE ET LES MIGRATIONS
  2. L’APPARITION DE DEUX CLASSES SOCIALES ANTAGONISTES.

CONCLUSION

INTRODUCTION

Le progrès scientifique est le nom donné au développement des connaissances scientifiques. Le progrès technique est dans une large mesure dépendant des avancées scientifiques. On peut situer l’origine du progrès scientifique au début de l’Histoire, à partir du moment où l’homme a pu formaliser les connaissances sur des supports écrits (papyrus, parchemin, papier, base de données). Dans les grandes civilisations, que ce soit celles issues du christianisme, de l’islam ou d’autres religions, le progrès scientifique était intimement lié à la religion. Il a pris une tournure nouvelle à partir du xviie siècle, lorsque le savant Galilée a été jugé pour hérésie en raison de ses positions sur l’héliocentrisme (1633).

I-CAUSES DU PROGRES SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

Plusieurs faits expliquent le développement des sciences et des techniques au XIXème siècle. Parmi ceux-ci on peut citer : – L’accroissement du nombre de savants – Le perfectionnement de la méthode scientifique grâce à l’expérimentation et au raisonnement – La spécialisation des savants. Ces derniers ne sont plus polyvalents mais se spécialisent dans des domaines précis – Le recul de l’influence religieuse au profit du scientisme – La coopération entre les savants à travers les congrès, les conférences et les colloques – L’encouragement des chercheurs par le gouvernement et le publique notamment les mécènes (amoureux de la science) – L’existence des laboratoires de mieux en mieux équipés d’instruments de précision.

II- LES DÉCOUVERTES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES

1-LES DÉCOUVERTES SCIENTIFIQUES

Elles sont nombreuses et peuvent être classées en quatre catégories…

Vous avez fini de lire le contenu gratuit, pour télécharger la totalité de l’exposé il faut payer 3€ (2000 FCFA) , taxes inclues. Vous pouvez payer par Mobile Money ou Carte bancaire en cliquant ici sur :


Un souci ? Contactez le service client au +226 56011423 (WhatsApp Uniquement)

Exposé complet sur la conférence de Berlin et ses conséquences

NB: Les documents mis à disposition sur ce site sont des documents à exploiter, autrement dit des compléments pour parfaire votre travail. Ils ne sont pas faits pour être présentés à l’état.

Introduction

I)                   Les rivalités coloniales

II)                Le congrès de Berlin (Novembre 1884-Février 1885)

A)  Les décisions du congrès

B)  Les conséquences du congrès

Conclusion

Introduction

Dans la seconde moitié du XIXé siècle, s’appuyant sur les connaissances géographiques du continent obtenues grâce à l’exploration, les nations européennes qui subissent la crise de croissance du capitalisme, s’élancent à la conquête de l’Afrique. Mais les rivalités aigües qui les opposent débouchent sur le congrès de Berlin qui consacre le partage de l’Afrique.

I)                   Les rivalités coloniales

Elles s’expliquent par des causes multiples. Vers 1870, l’essor du capitalisme pose un besoin de conquête de marchés extérieurs pour maintenir le rythme de la croissance industrielle et assurer l’approvisionnement en matières premières de l’industrie européenne. C’est pourquoi, s’appuyant sur la découverte du continent africain, la plupart des grands états industrialisés s’élancent vers la conquête de l’Afrique.

Ainsi chacune des puissances cherchent à se tailler la part du lion, ce qui va occasionner des rivalités entre elles. On peut citer entre autres :

1        La rivalité franco-anglaise en Egypte : de par sa position de carrefour entre l’Afrique, l’Europe et l’Asie, l’Egypte a été le théâtre d’une longue compétition entre la France et l’Angleterre. En 1882, l’Angleterre finit par occuper l’Egypte et le canal de Suez. 2        La rivalité franco-belgo-portugaise : les territoires du bassin du Congo ont fait l’objet d’un tiraillement entre …

Vous avez fini de lire le contenu gratuit, pour télécharger la totalité de l’exposé il faut payer 3€ (2000 FCFA) , taxes inclus. Vous pouvez payer par Mobile Money ou Carte bancaire en cliquant ici sur :


Un souci ? Contactez le service client au +226 56011423 (WhatsApp Uniquement)

Exposé complet sur la notion de citoyennété

NB: Les documents mis à disposition sur ce site sont des documents à exploiter, autrement dit des compléments pour parfaire votre travail. Ils ne sont pas faits pour être présentés à l’état.

Introduction

  1.  Étymologie et histoire
  2.  Définition
  3.  Citoyenneté et nationalité
    1.  Notion de résident
    1. Nationalité sans citoyenneté
    1. Citoyenneté associée à plusieurs nationalités
    1. Citoyenneté partielle sans nationalité
    1. Citoyenneté et démocratie

Conclusion

Introduction

La citoyenneté est le fait pour une personne, pour une famille ou pour un groupe, d’être reconnu comme membre d’une cité (aujourd’hui d’un État) nourrissant un projet commun auquel ils souhaitent prendre une part active. Mais la citoyenneté comporte t’elle pas des droits civils et politiques et des devoirs définissant le rôle du citoyen dans la cité et face aux institutions?

  1. Étymologie et histoire de la citoyenneté

Du latin civitas signifiant : droit de cité, droit d’un habitant d’un pays.

Dans l’Antiquité, la citoyenneté romaine était accordée par le Sénat romain à des villes ou à des peuples dans leur entier.

En France, et dans le Nord de l’Europe, la citoyenneté des villes s’appelait bourgeoisie. La citoyenneté s’est conservée pour l’appartenance aux villes du Sud de l’Europe, en particulier les cités-État comme Gêne ou Venise, et encore aujourd’hui les villes et cantons suisses comme Genève.

En France, avec la Révolution française, le terme citoyen a officiellement remplacé celui de bourgeois, puis il a été étendu au pays dans son entier : on a commencé à parler de citoyen de France.

  1. Définition

De manière générale, un citoyen est une personne qui relève de l’autorité et de la protection d’un État et par suite jouit de droits civiques et a des devoirs envers cet État. Chaque citoyen exerce à sa façon la citoyenneté telle qu’elle est établie par les lois et intégrée dans l’ensemble des mœurs de la société à laquelle il appartient.

La citoyenneté est aussi une composante du lien social. C’est, en particulier, l’égalité de droits associée à la citoyenneté qui fonde le lien social dans la société démocratique moderne. Les citoyens d’une même nation forment une communauté politique.

Articles détaillés : Théories du contrat social et Du Contrat social.

La citoyenneté est intimement liée à la démocratie. Être citoyen implique que l’on fait partie d’un corps politique, un État, que l’on a dans ce corps politique des droits et des devoirs. En France, un citoyen est défini comme suit : « Homme ou femme âgé de plus de 18 ans, né(e) de parents français ou étrangers naturalisés ». Un citoyen a plusieurs devoirs comme payer les impôts, respecter les lois ou encore être juré de Cour d’assises si besoin est.

En démocratie, chaque citoyen est détenteur d’une partie de la souveraineté politique ; c’est donc l’ensemble des citoyens qui, par l’élection, choisissent les gouvernants.

Le citoyen moderne est le sujet de droits et de devoirs : droits de l’hommedroits civilsdroits politiquesdroits sociaux. Les devoirs sont accomplis par les citoyens pour le bien de la collectivité (impôts, service militaire, etc.) et définis par les lois des pays dans lesquels ils vivent.

La communauté des citoyens forme la nation.

L’expression “Citoyen du monde” qualifie celui qui proclame son attachement à l’ensemble de l’humanité, refusant les frontières nationales, tel les stoïciens.

« Le citoyen est un être éminemment politique (la cité) qui exprime non pas son intérêt individuel mais l’intérêt général. Cet intérêt général ne se résume pas à la somme des volontés particulières mais la dépasse. » (Jean Jacques Rousseau).

Tout citoyen a le droit d’imprimer ces documents.

  1.  CITOYENNETE ET NATIONALITE

La citoyenneté, qui implique l’exercice des droits civiques (vote, service militaire, etc.), est une notion différente de celle de nationalité qui désigne le fait d’être régi personnellement par un droit civil national (nom, majorité, mariage, divorce, succession, etc.), même si la « nationalité » est presque toujours attachée à la citoyenneté6.

  1. Notion de résident

Une personne peut être juridiquement qualifiée de résidente d’un pays donné du fait de sa domiciliation principale dans…

Vous avez fini de lire le contenu gratuit, pour télécharger la totalité de l’exposé il faut payer 3€ (2000 FCFA), taxes inclus. Vous pouvez payer par Mobile Money ou Carte bancaire en cliquant ici sur:


Un souci ? Contactez le service client au +226 56011423 (WhatsApp Uniquement)