Exposé complet sur le thème Transport et Communication dans le monde et au Burkina Faso

NB: Les documents mis à disposition sur ce site sont des documents à exploiter, autrement dit des compléments pour parfaire votre travail. Ils ne sont pas faits pour être présentés à l’état.

INTRODUCTION

  1. LES DIFFERENTS MOYENS DE TRANSPORT DANS LE MONDE LES DIFFERENTS MOYENS DE COMMUNICATION DANS LE MONDE
  2. Radio :
  3. Le téléphone :
  4. La télévision :
  5. Internet :
  6. IMPACT DES TICS SUR LES ECHANGES SITUATION DES TRANSPORTS ET DE LA COMMUNICATION AU BURKINA FASO
  7. Transports :
  8. Communication

CONCLUSION

INTRODUCTION

Dans le contexte de la mondialisation, qui s’est accélérée depuis le début des années 90 avec la chute du bloc communiste, les échanges de produits et d’information n’ont cessé de croître tout comme les moyens pour les transporter n’ont cessé d’évoluer.
Quels sont les acteurs de ces échanges et quels sont les moyens de transport déployés pour favoriser leur circulation et la communication ? C’est ce que nous verrons au long de notre travail.

  1. LES DIFFERENTS MOYENS DE TRANSPORT DANS LE MONDE

Un mobile, support ou contenant de transport est le plus souvent nécessaire ; il s’agit généralement d’un véhicule, sauf dans les tuyaux de transports par exemple. Des infrastructures lourdes sont toujours nécessaires (port, gares, routes, canaux, ligne de chemin de fer, circuit, piste, etc.). On peut les séparer en catégories : infrastructures de voies de communication, infrastructures de destination, infrastructures de triage et d’inter modalité. Le pilotage peut être individuel, automatique, centralisé, semi-automatique. Le parcours peut-être figé, captif ou prisonnier d’une voie, ou libre (bateau, avion). Il peut également être uni-séquentiel ou multi-séquentiel (il suppose alors des temps imposés d’attente). L’énergie consommée peut être contenue dans le mobile (autonomie énergétique continue ou partielle), semi-autonome, ou dépendant énergétiquement de l’extérieur (cabines de téléphérique, trains électriques, etc.). Les combinaisons sont aussi de mise. L’apport énergétique nécessite un réseau énergétique d’approvisionnement.

Les principaux types de transports sont : le transport de personnes en milieu urbain, des grands axes interurbains, périurbains, le transport de marchandises, le transport militaire : Toutes les armées (armée de terre, armée de l’air, marine, gendarmerie) disposent de moyens de transports, pour transporter leurs personnels, leurs armes et leurs munitions. Outre leurs moyens propres, le service du train et le génie interviennent dans la logistique (transports, entreposage) pour stocker, transporter et détruire, améliorer ou construire des infrastructures. Enfin il y a le transport sanitaire : l’opération qui consiste à transporter un malade ou un blessé dont l’état justifie le recours à un transport adapté et assisté.

  1. LES DIFFERENTS MOYENS DE COMMUNICATION DANS LE MONDE

Communiquer est une action fondamentale chez l’Homme, l’école de Palo Alto postule qu’« on ne peut pas ne pas communiquer ». En effet, tout est communication, que ce soit de manière verbale ou non verbale : le silence, un geste, une posture, un regard, la parole, l’expression du visage, etc.. En outre, cet outil qui permet l’interactivité peut avoir des ambitions manipulatrices ou mensongères. Une communication peut avoir comme objectif, d’influencer le comportement d’autrui.

  1. Radio :

La radio ou plus précisément la radiocommunication, est un moyen de communication appelé télécommunication qui s’effectue dans l’espace grâce aux ondes électromagnétiques. Elle comporte…

Vous avez fini de lire le contenu gratuit, pour télécharger la totalité de l’exposé il faut payer 3€ (2000 FCFA) , taxes inclus. Vous pouvez payer par Mobile Money ou Carte bancaire en cliquant ici sur :


Un souci ? Contactez le service client au +226 56011423 (WhatsApp Uniquement)

google.com, pub-1512247895966591, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Exposé complet sur les methodes contraceptives et leurs conséquences

NB: Les documents mis à disposition sur ce site sont des documents à exploiter, autrement dit des compléments pour parfaire votre travail. Ils ne sont pas faits pour être présentés à l’état.

PLAN

INTRODUCTION

  1. LES DIFFERENTES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES.
  2. Les moyens de contraception pour les hommes
  3. Le retrait
  4. Le préservatif masculin
  5. La stérilisation
  6. Les moyens de contraception pour les femmes
  7. La pilule contraceptive
  8. Le patch
  9. L’anneau vaginal, la cape cervicale et le diaphragme
  10. Le préservatif féminin
  11. Les contraceptifs injectables
  12. CONSEQUENCES DES METHODES CONTRACEPTIVES

CONCLUSION

INTRODUCTION

La contraception désigne l’emploi de moyens visant à empêcher qu’un rapport sexuel entraîne une grossesse. Elle est définie par l’Organisation mondiale de la santé comme étant « l’utilisation d’agents, de dispositifs, de méthodes ou de procédures pour diminuer la probabilité de conception ou l’éviter ». Il existe plusieurs méthodes de contraception, d’action locale ou générale, à l’efficacité et aux contraintes variables. Parmi ces méthodes, le préservatif peut également être utilisé pour la prévention des infections sexuellement transmissibles.

Plus généralement, la contraception peut s’intégrer dans une stratégie de contrôle des naissances ou de planification familiale, à un niveau individuel ou collectif. La contraception est souvent associée aux femmes, la majorité des solutions proposées (pilule, stérilet…) étant conçues pour elles. Il existe cependant des contraceptions masculines (contraception hormonale, thermique ou chirurgicale) qui restent moins connues

  1. LES DIFFERENTES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES.

Les moyens de contraception sont nombreux et concernent à la fois les hommes et les femmes. Quels sont-ils et quelles sont leurs spécificités ? Zoom sur les différents moyens de contraception, leurs avantages et leurs inconvénients.

  1. Les moyens de contraception pour les hommes

Il existe à ce jour trois moyens de contraception utilisés par les hommes :

  • Le retrait
  • Le préservatif masculin
  • La stérilisation
  1. Le retrait

Le retrait consiste, comme son nom l’indique, à se retirer du vagin de la femme quelques secondes avant l’éjaculation. Si en théorie cette méthode est fiable à 96 %, en pratique, elle ne l’est qu’à 78 %. Ce mode de contraception est 100 % naturel mais ne protège pas contre les Infections Sexuellement Transmissibles (IST).

  • Le préservatif masculin

Le préservatif masculin est très fiable lorsqu’il est bien utilisé (98 %), il protège de plus des IST et n’implique aucun traitement hormonal. Le préservatif masculin est à usage unique et se pose à l’occasion de chaque rapport sur le pénis en érection.

  • La stérilisation

La stérilisation masculine, plus connue sous le nom de vasectomie, est une opération définitive qui consiste à obturer ou sectionner les canaux déférents qui permettent le passage des spermatozoïdes des testicules à la verge. Cette intervention chirurgicale est…

Vous avez fini de lire le contenu gratuit, pour télécharger la totalité de l’exposé il faut payer 3€ (2000 FCFA), taxes inclues. Vous pouvez payer par Mobile Money ou Carte bancaire en cliquant ici sur :


Un souci ? Contactez le service client au +226 56011423 (WhatsApp Uniquement)

google.com, pub-1512247895966591, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Exposé complet sur le reboisement (Types, causes et enjeux)

NB: Les documents mis à disposition sur ce site sont des documents à exploiter, autrement dit des compléments pour parfaire votre travail. Ils ne sont pas faits pour être présentés à l’état.

PLAN

INTRODUCTION

  1. LE TYPE DE REBOISEMENT
  2. Reboisement naturel
  3. Reboisement artificiel
  4. Reboisement urbain  ou péri-urbain
  5. LES CAUSES DU REBOISEMENT
  6. LES ENJEUX DU REBOISEMENT

CONCLUSION

INTRODUCTION

Le reboisement est une opération qui consiste à créer des zones boisées ou des forêts qui ont été supprimées par coupe rase (ou « coupe à blanc ») ou détruites par différentes causes dans le passé (surexploitation, incendie de forêt, surpâturage, guerre…). Parfois, il s’agit explicitement de forêts de protection. L’afforestation est le boisement sur des terres vierges d’arbres depuis longtemps.

Les boisements ou massifs forestiers ainsi (re)créés peuvent présenter divers bénéfices tant pour les écosystèmes et en tant qu’aménité, que pour les ressources économiques restaurées. Ce sont aussi potentiellement des puits de carbone (s’ils ne brûlent pas de manière répétée).

  1. LE TYPE DE REBOISEMENT
  2. Reboisement naturel

Le terme « reboisement » décrit plus souvent des plantations de main d’homme que la régénération naturelle. Il faut également créer les conditions nécessaires à la germination (humidité suffisante, levée de dormance de graines et le cas échéant restauration d’un stade pionnier, installation des conditions de restauration d’un sol et/ou d’une résilience écologique). Les pousses ou plants doivent parfois être protégés du bétail (notamment des chèvres en Afrique sub saharienne), de certains herbivores sauvages ou simplement d’une dynamique naturelle installée de végétation adventice qui favoriserait les herbacées ou certains buissons denses au détriment des arbres.

  • Reboisement artificiel

Le reboisement artificiel se fait désormais quasi-totalement par plantation, très rarement par semis de graines, et consiste à mettre en place des plants de feuillus ou…

Vous avez fini de lire le contenu gratuit, pour télécharger la totalité de l’exposé il faut payer 3€ (2000 FCFA), taxes inclues. Vous pouvez payer par Mobile Money ou Carte bancaire en cliquant ici sur :


Un souci ? Contactez le service client au +226 56011423 (WhatsApp Uniquement)